mercredi 27 mars 2019

Agenda des concerts

  • Dimanche 18 mai 2019 : Domaine d'Ô à Montpellier (34)
  • Dimanche 16 juin 2019 au Bousquet d'Orb (34). lieu et horaire à venir
  • Dimanche 15 septembre 2019 à 16h : Cathédrale de Béziers (34)



mercredi 13 mars 2019

Partages sur le concert de Gardanne

A tous les acteurs du concert de Gardanne et les absents,
Un concert c'est un instant qui passe, un moment suspendu dans le temps où nos voix se rassemblent.
C'est un grain de folie semé depuis longtemps qui laissera en nous une empreinte profonde.

Ensemble nous avons pu y croire et avancer,
Et laisser grandir l'arbre dont Jean a cueilli le fruit. Nous l'avons partagé.
Monique Carton, présidente des Voix du Canto


J'ai apprécié ce beau WE de partage du chant, des repas et des logés...
Merci encore une fois de nous avoir apporté le Canto.
Ravie d'avoir rencontré Jean, à la personnalité bien trempée, à la présence souriante et très expressive, et ... à l'humour quelquefois désarçonnant !
J'ai été enchantée par la passion que Jean a su nous faire passer (sa passion), à nous choristes et également aux spectateurs dont j'ai fait partie aussi. Beaucoup de générosité...
J'ai apprécié le travail plein d'humanité, qu'il nous a fait faire, exigeant mais très riche.
Chanter le bis du final sous sa direction a été une belle expérience, pleine d'émotions et de fascination aussi.
Belle rencontre aussi avec les solistes et instrumentistes.
Isabelle Anache, présidente d'AtoutChoeurs


Le concert du Canto du 10 mars 2019 à Gardanne a été magnifique et très émouvant.
Des choristes en harmonie et des solistes exceptionnels.
Un appel au combat pour la liberté et la paix.
Les leçons que Jean Golgevit nous a livré entre vendredi soir et dimanche ont été pour moi mes premières véritables leçons de chants. Merci à lui et à tous les choristes du Canto pour votre générosité et vos sourires.
Diallo, choriste de Gardanne


Mes impressions du concert, pas facile de les écrire en quelques mots,
Premières impressions (visuelles) : les tenues colorées des choristes donnant une sensation de chaleur et de joie…
Ma stupéfaction et mon admiration quand je vous ai vus arriver sans partition !
L'intensité de la communication entre le chef et vous, et ce, tout au long du concert, il y avait un réseau de fils invisibles mais solides entre vous et lui.
Ensuite l'émotion qui s'est installée très vite : grâce à la conviction de votre interprétation car même si littéralement, je ne comprenais pas tout (je n'avais pas pris le temps de lire tout votre livret !), la signification du poème était très claire.
Grâce aussi au langage corporel des solistes, à la gestuelle du chef de chœur et à la présentation des poèmes qui alliait ton, gestuelle, conviction, c'était proche du théâtre.
Traduit en mots, cela peut paraître plat ou pompeux ou décortiqué… mais c'est ce que j'ai ressenti.
J'ajouterai la relation du chef avec le public, sa façon de l'accueillir, de le faire participer. et la sortie de scène ou vous avez intégré la salle dans votre groupe, nous sentions vraiment le partage avec “el pueblo, nuestra tierra”.
Merci de ce moment et félicitations pour votre travail de fond avec le groupe qui semble bien se connaître.
Je trouve cela extraordinaire !
Yvette


Toute ma gratitude aux “Voix du Canto” pour ce concert qui m'a touchée au cœur, un plein d'émotions. Le but est atteint : promouvoir le Canto General, ce texte magnifique de Pablo Neruda mis en musique par son ami Mikis Theodorakis.
À la fin, on n'a plus qu'une envie : vivement que tous reviennent : les solistes, les musiciens, le chœur, le récitant, le chef plein d'humour avec d’autres morceaux de ce Canto General pour à nouveau vibrer d'amour pour les peuples opprimés comme le furent le Chili et La Grèce sous les colonels.
Christiane


J'ai été transportée hors du temps avec le Canto General. C'était magnifique. Et, sur le marché, on a essayé de motiver les personnes de venir écouter notre chorale en distribuant les invitations et en chantant. La salle de la Maison du Peuple était pas mal pleine.
Amicalement et bonne continuation dans votre Canto General.
Yvonne


Comme un vol d’étourneaux au printemps, plein de vigueur nouvelle, nous avons chanté d'un seul cœur ce dimanche 10 mars à Gardanne, ce Canto qui déchire les nuages de vibrations organiques pour délivrer un amour inconditionnel en l'humain, la terre, le ciel ourlé de ses étoiles d'hiver, l'arbre si puissant…
Subtile, digne, ouvert, libre et unis, nous étions hors du temps, ici et de par le monde, notre merveilleuse envolée fut d'un seul mouvement, fluide, ancré, vibrant, respirant ensemble au moindre signe, battement de cœur, nous dansions un ballet unique dans les étoiles du soir.
Inoubliable ce temps restera à jamais inscrit en chacun de nous présents, acteurs d'un monde que nous honorons par ce Canto, comme un immense cri d'amour.
Merci Jean de ce possible improbable ;-)
Sophie


Je suis heureuse d'avoir l'occasion de vous transmettre le ressenti de mes jeunes hôtes (ils ont 30 ans) ils avaient à peine entendu parler de Neruda et Theodorakis et n'avaient pas la moindre idée de ce qui les attendait. Ils m'ont fait part de leur stupéfaction, de leur émotion, de leur bouleversement, des frissons qui les assaillaient, de leur émerveillement devant la voix de Gabriela et l'œuvre dans son ensemble. Leurs yeux et la vibration dans leur voix trahissaient leur bonheur et leur reconnaissance !
Et moi, j’en profite aussi, pour remercier chacun du plaisir d'^être avec vous, de partager ces moments, de servir cette œuvre et militer à travers elle pour ces peuples d'Amérique latine que je porte en moi depuis toujours et de leur rendre ainsi un peu justice et leur exprimer ma solidarité (connaissez- vous le livre d'Eduardo Galeano : “Les veines ouvertes de l'Amérique latine” ?)
Au plaisir de vous retrouver tous
Annie


C’est un formidable moment de musique et d’émotion que Jean Golgevit et son ensemble nous ont offert ce dimanche 10 mars, à la Salle du Peuple de Gardanne, dans les Bouches du Rhône, avec le Canto General.
Une œuvre extraordinaire, portée par des textes d’une très grande force, que le récitant a mis en valeur d’une façon vraiment engagée et tout à fait dans l’esprit des valeurs que l’auteur de ces textes, Pablo Neruda, a voulu exprimer à travers eux, sur le drame vécu par ces habitants d’Amérique du Sud, victimes de la guerre, de l’oppression, et réduits à une scandaleuse pauvreté. Une musique en totale concordance avec ces mêmes valeurs, dure, forte, révoltée, sous la plume de Mikis Theodorakis. Et des interprètes de très haute valeur musicale, que ce soient les solistes ou les instrumentistes et, bien sûr, le chœur, qui joue un rôle essentiel dans cette pièce.
La partition est d’une grande difficulté musicale et vocale et j’ai été vraiment impressionné par la qualité de cette réalisation, par la précision de tout ce qui la constitue, par l’engagement de tous les acteurs, et bien sûr par la formidable maîtrise dont a fait preuve le chef, maître d’œuvre de toute cette opération, qui a conduit par cœur cette pièce, avec une gestique à la fois précise et très dépouillée qui m’a beaucoup impressionné. J’ai bien aimé aussi l’humour avec lequel il a spontanément et tout naturellement présenté les différents aspects de la pièce, les acteurs, et même fait participer le public, qui a d’ailleurs bien répondu.
Bref, un magnifique travail, qui prouve s’il en était besoin que les amateurs (qui constituent le chœur, ne l’oublions pas) sont capables de performances de très grande qualité lorsqu’ils sont conduits par de grands professionnels et de grands pédagogues, comme l’ont été Jean Golgevit et Monique Carton, qui l’a assisté très efficacement dans cette préparation avant de chanter ensuite, modestement, au sein du chœur.
Michel Camatte
Chef de chœur et chef d’orchestre
Ancien directeur des conservatoires de Clermont-Ferrand, Tours et Aix en Provence.


Symbiose

D'un geste de la main tu nous as enflammés
Le cœur aux aguets jaillissant de nos lèvres
D'un geste de la main tu nous as emportés
Sur les rives magiques de ce chant-liberté.

Vibrant à l'unisson sur un fil invisible
Nous voguions suspendus dans un intemporel
Chargé de vibrations, d'émotion et de larmes
Que provoque ce chant par devant l'éternel.

Et dans un tourbillon vers ces contrées lointaines
Nos voix redessinaient le combat des absents
Leur histoire tragique, leur lutte souveraine
La liberté d'un peuple rejetée au néant.

D'un geste de la main et ému jusqu'aux larmes
Tu nous as embarqués sur les ailes du vent
De la musique-joie, de la musique-reine
Et nos cœurs qui palpitent t'en disent encore merci.

Corinne (CANTAERT)


Merci Jean, pour ce moment si émouvant que tes musiciens et toi, nous avez fait vivre à Gardanne avec le Canto. Je dis « émouvant » car c'est vraiment une émotion qui nous accompagnés pendant ce concert, mes amis marseillais qui ne connaissaient pas l’œuvre et la découvraient, radieux, et moi qui vous suis depuis toujours et constatait une fois de plus que c'était encore plus beau que la dernière fois. Une grande joie à la pensée que cette œuvre vit merveilleusement et vivra encore longtemps dirigée par toi.
Patrice



Un geste suspendu
                            Un regard
                                     Un sourire, une grimace… !
Une voix puis mille
                  Un peuple, une oppression
                                                 Une harmonie
                                                                  Un geste attendu
Des vibrations partagées, ressenties au plus profond de nous

Une voix, des voix mêlées, enchevêtrées qui crient et qui hurlent un chant d’amour, de tolérance et de liberté.

Le Canto c’est tout cela et bien plus encore…
Merci Jean, merci Monique et merci à tous…
Lionel


Bonjour  à Monique, Jean et à tous les choristes du Canto.
C’est avec beaucoup de joie que j’ai assisté et œuvré  à la prestation de cette œuvre monumentale, qui va me laisser  un souvenir impérissable. Tous les acteurs ont été parfaits Jean, Monique, Pascal, Gabriella, Jean-Christophe, Jean-Claude et bien sûr les choristes et la Technique. Je suis sûre que tous les membres de Chorus qui ont vécu cet évènement, sont heureux  d’avoir participé au final.
Je garderai un excellent souvenir de ces 3 jours passés avec vous tous :
Jean pour ton immense talent, ton humour,  et pour ta préparation musicale faite à notre chœur (qui en a bien besoin).
Monique pour ta gentillesse, ta disponibilité et ta réactivité pour la logistique (pardon  pour notre manque de publication sur Gardanne).
Les choristes : on a eu plaisir à vous connaître et vivre avec vous ce grand moment, tant au point de vue musical, que de partage avant et après concert autour d’une table bien garnie par nous tous, ou en hébergement individuel.
André, mon époux, qui est malvoyant, a tenu à donner lui aussi son avis sur ce concert : il dit que c’est la première fois de sa vie qu’il est aussi touché par une œuvre musicale (Il a 72 ans).
Nous ne parlons pas l’espagnol et la voix de Gabriella parlait directement à notre cœur ; on était très émus et on vivait avec elle la tragédie de son texte et de la musique émouvante et magistrale si prenante,  qu’elle sublimait.
Les choristes vous avez été parfaits et  avez donné un relief terrible à  ce sentiment de révolte et de combat,  que Pascal accompagnait parfaitement.
Merci, Jean, pour ta prestation et pour  avoir fait tomber, de temps en temps  par tes paroles, la tension dramatique.
Soyez tous certains que dès que notre agenda nous le permettra nous prendrons un grand plaisir à  vous retrouver et à venir vous applaudir à nouveau.
Longue vie au Canto General.   BRAVO, BRAVO, BRAVO.
Maryvonne et André CROUZET




dimanche 10 mars 2019

Concert à Gardanne


Vidéo Eliot Couder


Photos Lionel Millerand


Photos Luc Tanguy, "Quelques images de ce weekend de mars un rien hors du commun en ce qui me concerne, à savoir une rencontre, une séance de travail hors pair pour commencer qui m'a plongé dans une ambiance surréaliste, de rêve, le cerveau à coté de mes pompes. Une soirée avec Nicole et Corinne pleine de partage et de sympathie, Une incursion au marché originale, Et enfin une prestation à la hauteur de l'œuvre et partagée avec humilité et humour. Bref, un grand merci à l'équipe Atout Chœur Gardanne et un grand merci à Monique, le Canto General et M. Jean Golgevit."

L'affiche du concert de Gardanne